[Fanfiction Pokémon] Entités Arc I - Substance Noire | Récap actuel en approche

Bibliothèque de Lucio Créé par (Modo 💝) AnigmA

Page 14/15

AnigmA
Modérateur
Messages : 2838
0
Chapitre 20 – Puissance interdite


Point de vue de Zêta.


Cela faisait quelques jours maintenant depuis mon départ de la base de Frimapic. J'avais besoin de compléter cette mission dans les plus brefs délais – le temps imparti par ma supérieure étant assez court et la phase actuelle ne pouvant pas attendre. Malgré sa demande d'y aller seul au vu de la nature de la mission, j'étais persuadé de pouvoir tirer quelque chose de mon nouvel élément, celle qui formait avec la défunte N°40 le Duo funeste, 41.

41 à vrai dire semblait mélancolique et troublée depuis cet... incident qui ne pouvait pas mieux tomber. Nous avions probablement un nouvel atout à ne pas négliger pour nos bases les plus secrètes disséminées dans les zones interdites des Terres Reculées, des lieux inhospitaliers où notre groupe avait décidé d'y faire son nid. Personne ne s'y rendait à part nous et c'était considéré comme une zone de non-droit pour humains comme hybrides, ainsi que tout transport y compris aérien. Le pied, en soi.

Mais 41 n'avait pour le moment pas retrouvé comment déclencher son pouvoir. Elle n'y arrivait pas, ce qui était possible, étant donné que j'avais déjà vu ce phénomène lié à ce qui avait corrompu son sang et âme. Je devais trouver une solution pour réussir à lui faire déclencher ce pouvoir, afin qu'elle trouve enfin un moyen de réaliser ce qu'elle a toujours désiré faire : détruire et ravager ses ennemis sans aucune pitié.

Depuis quelques jours, nous nous étions arrêtés sur plusieurs petits îlots avant de redécoller à chaque fois, voir dans certaines bases navales humaines sans même que ces derniers ne se rendent compte de mes illusions. Quels êtres stupides... J'en avais profité pour entraîner personnellement 41, qui se cherchait encore un surnom ou un nom de code, comme mon collègue Tetra ou... Shade, cette déserteuse et épine dans le pied.

Plus la mission avançait, moins je comprenais l'enjeu de cette traque autour de Shade. Je savais qu'il était de mon ressort de mettre tout en œuvre pour remettre la main sur elle, mais ma supérieure me cachait des choses et je le sentais. Pas qu'elle d'ailleurs... Et dire que par la suite Cute avait décidé de filer de par son refus éternel d'affronter ses semblables... J'avais peut-être fait erreur en l'acceptant ici, j'aurais dû me dire qu'elle n'aurait pas tenu pour cet engagement. Même les meilleurs chefs faisaient des erreurs, après tout.

Balayant ces pensées de ma tête, je posai un regard sur une 41 dormante dans son siège, son aura bien plus sinistre que dernièrement, ce qui était bon signe. Passant ma main sur sa joue pour la réveiller, cette dernière ouvrit timidement les yeux avant de s'étirer un coup.

« Boss... Mnhf, sommes-nous bientôt arrivés ? »

Sa voix avait changé, elle semblait plus assurée qu'avant et moins timide en ma présence.

- Pas encore, fis-je. Nous sommes cependant proches de l'objectif. Ce sera l'occasion parfaite pour exercer une dernière fois ta force avant que nous débarquions dans Tidal Tempest.

Elle ne semblait cependant que peu enjouée. Il est vrai que cette énergie était dure pour elle à utiliser et qu'il fallait impérativement avoir un contrôle total sur les pouvoirs sous peine de se retrouver avec une bombe à retardement suffisamment puissante pour raser une petite ville dans un déchaînement de violence. Et elle avait un certain mal à canaliser toute cette puissance.

- Vous pensez que je saurai être digne de ce que vous me promettez Commandant ?

Ses yeux ardents se plantèrent en moi, sa voix songeuse. Mmmh...

- Balivernes, bien sûr que tu le seras. Je ne prends pas des éléments comme ça au hasard, je prends des éléments dignes et forts, mais surtout fiables comme j'ai toujours eu l'habitude de faire.
- Pourtant, vous avez eu 21 et 22 sous votre aile...

Repenser à eux m'épuisa un peu plus. J'avais pourtant la certitude que tout allait se dérouler selon le plan prévu mais hélas Arceus avait préféré se jouer de moi. Ils étaient capables de merveilles sous nos ailes, mais j'aurais dû prévoir leur faculté à se rebeller facilement dans le passé... Cela s'est retourné contre moi et je devais maintenant me charger de ce que me demandait à ma supérieure et au passage d'aller récupérer ces deux crétins ! Ou tuer 21... Qui ne donne aucune nouvelle depuis l'incident de l'aéroport.

- Oh mais ne t'inquiète pas pour ça. Ce sont mes propres erreurs que je me chargerai de rectifier...

Elle ne dit rien pendant quelques secondes, observant le ciel au travers du hublot, apercevant néanmoins que nous nous rapprochions de la position où nous devions agir pour le bien de l'Ordre. Et alors, elle me fit sourire.

- Quand je serai à la hauteur de vos espérances, je vous les ramènerai sur un plateau d'argent. Elle m'a enseigné dans le passé des choses, et je me dois de ramener celle que j'ai appelé un temps « Professeure »...

Parfait. Bien docile et prête au plus grand des actes pour achever sa mission, c'est tout ce que je désirais chez une personne de mon unité. Mais malgré tout, ce qu'elle devait parvenir à libérer devait se montrer maintenant. J'avais deux solutions pour ça, et j'allais forcer la première sur elle dès maintenant.

Je décidai alors de me poser sur un petit îlot rapidement afin de la préparer à l'inévitable réveil de cette force insoupçonnée. Elle semblait bien me regarder avec incompréhension, mais elle devait probablement savoir ce que cela voulait dire.

- Descends. Avant qu'on aille dans Tidal Tempest, dernier petit entraînement en conditions réelles.
- Commandant, êtes-vous sûr ? Ne serait-il pas mieux que je sois d'attaque pour réussir la mission à vos côtés ?

Je ne pris pas le temps de la ménager avant de l'envoyer en arrière avec Explonuit, cassant son Fantomasque et la faisant rouler au sol avant qu'elle ne se relève, saisissant son arme de prédilection. Poussant un juron, elle enclencha l'arme.

- Si vous le souhait-
- Pas si vite », coupais-je.

D'une attaque Vibrobscur, je fis voler son arme en arrière, avant de la bloquer avec moi dans un champ d'énergie. Elle n'allait pas en sortir, tant qu'elle ne m'aurait pas montrer l'étendue de sa réelle puissance une nouvelle fois. 41 fut surprise mais se tut, comprenant qu'elle allait devoir y aller à mains nues avec ses propres attaques.

Elle commença sans attendre à préparer une danse frénétique, mais je ne lui laissai pas le temps d'agir en utilisant Provoc, agitant ma main pour la forcer à approcher, causant une illusion de moi-même pour me déporter sur le côté avant d'utiliser Machination. Je voulais qu'elle ressente la douleur à nouveau. Poussant un cri de rage, elle ne s'élança pas bêtement sur l'illusion comme elle le faisait avant et à la place, utilisa Éclat Magique pour frapper tout autour d'elle avec des rayons lumineux. Plus ingénieux déjà qu'avant quand elle ne faisait que charger avec Câlinerie dans le vide. Levant mon sabre pour parer l'attaque, je m'élançai alors sur elle, frappant son visage pour l'étourdir avant de labourer son buste d'une attaque Griffe Ombre avec mes griffes. Elle pesta avant de répliquer avec Ombre Portée pour un coup vif à mon visage avec sa main griffue, ne causant cela dit qu'une simple trace sur ma joue. Sautant en arrière, je me remettais alors en position.

Elle semblait agacée de ne pas pouvoir utiliser d'attaques de support, mais la Provoc n'allait pas durer éternellement. Nous le savions tous deux, et elle s'approcha de moi sans pour autant rester trop loin – elle savait qu'une seule de mes attaques aurait vite fait de la clouer au sol et elle ne pouvait pas se le permettre.

« - Tu me fatigues... C'est tout ce que tu sais faire sans ton arme ? Taclais-je.

Je chargeai un projectile sombre, prêt à lui envoyer une attaque Explonuit à bout portant qui aurait largement de quoi la tuer. Mais à ma surprise, elle riposta avec l'attaque Éclat Magique qui ne fut pas assez puissante pour contrer la mienne, la faisant traverser le dôme que j'avais formé. Peut-être y étais-je allé trop fort ? Je baissai légèrement ma garde. Allait-elle se relever ?

D'un bond, sortant hors de l'eau dans laquelle elle était tombée, elle me jeta en tournoyant sa tronçonneuse allumée à pleine vitesse. Dégommage, hein ? Relevant mon sabre pour bloquer l'attaque, la brutalité du coup venait de se faire sentir et me fit reculer. Elle devait avoir utilisé Danse-Lames pour ça, je ne voyais pas d'autres possibilités. Profitant de ça, elle fonça sur moi avec une série de coups de griffe avec Ombre Portée et Griffe Ombre, visant spécifiquement mes épaules et mon visage, avant de terminer avec Câlinerie, m'enserrant fort pour me blesser. Je secouais un peu la tête pour me rétablir, avant que je ne reprenne la main en évitant deux coups de griffe. Attrapant sa tête, je levai mon genou pour lui mettre un coup brutal contre la tête, avant d'à mon tour la punir avec Tricherie, l'envoyant contre un pilier de roche présent sur l'île. Je ne perdais pas de temps, et lui lançai Tourmente suivi de Toxik, en attendant qu'elle se relève.

Après s'être relevée, crachant du poison sur une de mes plaies, je fis un salto arrière avant que je ne lui souffle Déflagration au visage, chargeant ma gorge et mes poumons de feu pour l'embraser vivante. Elle retomba à terre dans la foulée, essoufflée du poison et du reste du combat qui durait maintenant depuis un moment.

- C'est tout ? C'est ça qui veut me ramener Shade ? Râlais-je, d'une vive voix en lui mettant un coup de pied dans le visage. Tu peux pas te relever après si peu ?

Elle geignit quelque peu, tentant de se relever.

- 40 est probablement morte par ton inaction et ton incapacité à te battre, relève toi ! Elle aurait honte d'une faiblarde pareille !

Je pouvais sentir sa colère monter. Elle n'aimait pas qu'on parle de sa collègue en mal, quel qu'il soit, et c'est ce que je voulais. Voir sa réaction pour aviser.

- Je ne te permets pas de parler d'elle...

Je la jetai plus loin d'un coup de pied.

- Je ne suis pas ton amie, n'oublie pas la hiérarchie, fis-je en posant mon pied sur sa joue. Je vais te donner dix secondes pour te révéler à moi et pas une de plus.

Passant mon sabre contre sa nuque, je lui laissais alors une dernière chance.

- Après ces dix secondes, je te tue et tu rejoindras tous les autres dans ce sabre pour une éternelle damnation.

Je comptais dans ma tête, n'ayant aucune pitié pour quiconque. Même si je l'avais entraînée pour devenir une arme que je pouvais façonner à mon loisir, je ne désirais pas d'une personne au final faiblarde et incapable d'éveiller sa vraie puissance.

- Mrhnn... Lâche-moi... Créature... »

Sous un faible râle, et la morsure faible du sabre, elle gémit un peu plus, enfonçant ses mains griffues dans le sol avant de pousser par surprise un cri proche de la démence. Elle me repoussa dans une explosion de lumière, me forçant à battre légèrement en retraite.

Des paroles étranges pour le commun des mortels sortirent alors de sa bouche, avant de me regarder, relevée et debout, un symbole qui dessina un sourire sur mon visage. Un Oméga. Elle venait à nouveau de déclencher sa puissance sous l'effet de sa haine et c'est exactement ce que je désirais.

« - Retourne d'où tu viens sale enflure, ne parle plus jamais d'elle comme ça, salopard !

Sa voix n'était plus la même. Une sorte de chevelure tentaculaire noire était apparue dans son dos, s'agitant d'elle-même et son regard était devenu perçant, avec de beaux yeux d'une couleur devenu rubis. Elle se servit alors de mon ombre pour me prendre à revers avec une attaque qui aurait pu me terrifier si je ne savais pas ce que c'était.

- Câlinerie... Oméga !

Une multitude de mains griffues sortirent alors de nulle part, fonçant sur moi comme dans une tentative de m'arracher les membres du corps d'une façon cela dit tendre et aimable... Seulement pour être bloquée par un Abri ressemblant à un bloc transparent rougeoyant autour de moi, arrêtant l'attaque d'un coup. Elle fut surprise à son tour de voir un symbole se dessiner sur mon front – un Alpha.

L'Abri, après avoir pris l'attaque, explosa alors en une multitude de fragments tranchants, lacérant de toute part 41 avant que je ne décide enfin de la viser de mes yeux. D'une voix presque flétrie, je rengainais mon sabre avant d'attaquer une seule fois pour lui montrer l'étendue d'une vraie attaque de ce genre.

- Explonuit Oméga. Noie toi dans les ténèbres ! »

Des chaînes sortant du sol surgirent d'un coup, enchaînant 41 d'un seul coup avant d'exploser sur elles, l'aveuglant dans une onde de choc et la faisant tomber à terre, sous l'effet de la fatigue procurée par cette force impressionnante et aussi par l'attaque qu'elle venait de subir, la plus puissante attaque de mon arsenal. Elle semblait avoir survécu grâce à la résistance apportée par l'énergie en question qui plus est... Parfait, comme prévu en soi.

La prenant dans mes bras, tout comme son arme et remontant dans l'hélicoptère, elle rouvrit alors ses yeux avant de les poser sur moi, l'air perdue. Elle passa sa main sur son front, avant que je ne la remette dans son siège.

« - Mnhff... Je... Ai-je été à la hauteur Commandant ?

Le sourire que j'avais persistait encore. Oh que j'étais heureux...

- Tu as compris que ta haine te servait. Celui qui a tué ton amie... Sers-toi de ça pour déclencher ta surpuissance insoupçonnée et dompte tes nouvelles attaques. Je t'assure que ce sera un absolu plaisir pour toi et que tu risques fort bien de ne plus t'en passer. Peut-être même monteras-tu en grade... »

Un fin sourire étira mes lèvres, redémarrant le moteur avant de décoller une nouvelle fois. Elle regardait ses mains d'un air étrange et songeur, et je ne pouvais que m'impatienter de voir ce qu'elle pourrait faire dans le futur. Et cela allait vite arriver ; apercevant au loin une massive structure flottante loin de toute civilisation – sous la mer et brillant de mille feux, le lieu mystérieux dans lequel je devais me rendre.

Tidal Tempest, la Cité des Sept Mers.

--------


Point de vue de Cute.


Pas de journal aujourd'hui.

Depuis que 21 m'avait déposé dans cette demeure, je n'avais que peu dormi. Tant d'événements s'était produits en si peu de temps, et trop de choses que je devais encore remettre à l'endroit dans ma tête. Ma petite Phyllali n'avait que peu dormi elle aussi, observant mes doutes et questions sans même dire un mot, sachant très bien qu'elle ressentait ce que je pouvais penser.

Maudite fuyarde, sans cette garce je n'en serais pas là ! Par sa faute, je devais encore recoller les morceaux, et ce n'était pas là où j'excellais... Je secouais la tête. Prenant la clé que son frère m'avait donné, je n'avais pas encore jeté un œil aux données si intéressantes qu'il avait à me livrer. Ce dernier d'ailleurs était reparti à la recherche de sa sœur, qu'il ressentait dans la région. Comme quoi le monde était petit, et ce dernier avait intérêt à la ramener pour que ces crétins de l'Ordre m'oublient en ne pensant qu'à elle !

Passant ma main sur le front de mon amie, la réveillant délicatement pour qu'elle profite des rayons du soleil, je branchai la clé USB sur l'ordinateur poussiéreux, traînant dans ma chambre en posant par la même occasion mon journal qui lui aussi venait de prendre la poussière qui s'était agglomérée dès mon arrivée.

« - Encore à la recherche de choses sur cette clé ? Tu n'arrêtes pas d'y penser depuis qu'il te l'a remise, fit le Pokémon.

Je rongeais mes ongles quelque peu. S'il y avait des choses si importantes dessus, pourquoi ne pouvait-il pas me dire tout ce qu'il savait à mon sujet ? Il devait forcément savoir ce qu'il y avait dessus s'il me remettait la clé... A moins qu'il ne l'ait reçue d'une personne tierce ? Pour me trahir ? Non, vu que lui aussi fuyait l'Ordre, même s'il y reviendrait sûrement une fois sa sœur sauvée. Trop d'éléments illogiques trottaient dans ma tête, et cette clé devait être mon salut.

J'ouvrais la clé. Plusieurs dossiers étaient à l'intérieur, sous des noms étranges. L'un était nommé S.W.01, un autre n'avait que des points et des tirets, et un autre... se nommait sobrement ENT. La personne devait être très intelligente, pour avoir nommé un dossier comme ça dans des documents sensibles...

- Ouais, mais je sens que je vais enfin trouver. Je crois avoir mis la main sur ce document dont 21 m'avait vendu des merveilles.
- Tant qu'on cesse de bouger, j'aime bien me reposer sans être brusquée de partout...

Mais en tentant d'ouvrir le document, rien ne se passa. Le dossier refusait de s'ouvrir, peu importe le nombre de fois que je cliquais dessus. Soupirant, j'avais finalement compris-

- Qu'il était effectivement intelligent pour avoir nommé un dossier pareil pour attirer les petits fouineurs ?

Mon sang ne fit qu'un tour et je braquai l'intrus dans la maison, ma Lame-Feuille prête à couper de l'humain comme toujours, avant de me rendre compte à quel crétin j'avais encore à faire, l'air suspendu et la tête à l'envers, se foutant royalement de moi et se retenant de rire. Comment avait-il même réussi à rentrer ?!

- Je croyais que t'étais parti chercher ta foutue sœur, 21, à quoi tu joues ?!

Il retomba en faisant une pirouette et s'inclinant vers moi.

- Eh bien, je cherchais effectivement ma tendre et merveilleuse sœur mais il faut croire que peu importe où je vais, son signal faiblit ou se renforce de façon aléatoire. Comme si elle était protégée par quelque chose m'empêchant de la trouver, ou comme si elle se téléportait sans arrêt. Or, elle ne sait pas se téléporter tout comme moi. Du coup, faute de passer le temps sans se faire tuer car je suis probablement comme toi, poursuivi pour avoir déserté, je suis revenu voir ce que faisait ma jolie petite plante perdue au milieu d'un archipel tropical. Tu t'amuses au moins ?
- On se passera de ta tirade, 21, soufflais-je. J'en reviens pas que tu ne sois pas encore mort à l'heure actuelle, imbécile ! Combien de risques tu as pris pour tout le monde ici, que ce soit moi ou ta #!$@*!! de sœur ?

Il flotta dans les airs avec ses ailes, faisant mine de s'être assis au-dessus du vide. Son arrogance n'avait pas de limites, sérieusement ? Phyllali se dressa contre lui, faisant luire sa queue d'un vert émeraude, prête à frapper en cas d'attaque.

- Heh, quitte à se faire quelques alliés dans ma fuite, autant tenter tous les coups les plus sûrs. Tu n'aurais même pas la force de me faire du mal, n'est-ce pas ?

Je serrais les poings.

- Je ne te ferai pas de mal. Je n'en ai pas d'intérêt, et simplement en lisant dans ton esprit, je peux sentir à quel point tu es toujours troublée. Les données de la clé sont donc cryptées, pas vrai ?
- Faut croire. Aucun dossier ne s'ouvre, il semblerait qu'il faille un code et j'y mettrais la main au feu que trop de tentatives ratées alerterait dans la seconde la base la plus proche pour nous flinguer tous les deux...
- Perspicace. Il est préférable de ne pas entrer de code tant que nous n'avons pas la certitude que ça ne nous apportera pas d'emmerdes.

Je me pris le menton.

- Il me faudrait un crack en informatique pour déchiffrer ces saloperies. Mais je peux pas le balancer à n'importe quel crétin qui foutrait son nez là où ça ne le regarde pas...
- De mes anciennes missions, fit 21, je me souviens qu'il y a un observatoire pas très loin d'ici, où un certain Molène supervise le lieu. Pas que ça, cependant : il y a plusieurs types là-bas qui font de la recherche de pointe en informatique. Une rumeur court qu'une personne serait capable de tout décrypter, et que l'Ordre aurait déjà fait appel à elle dans le passé.
- Alors qu'attendons-nous, répondis-je, tu crois que je vais rester les bras croisés à me toucher en attendant que le temps passe ? Plus vite j'ai ces réponses, mieux je me porte.

Il pouffa de rire. Bordel, cet homme avait 28 ans, il ne pouvait pas se comporter d'une façon plus mature plutôt que de rire à tout bout de champ ?

- Allons, l'excellente assassine d'humains, côtoyer des humains ? Tu crois que tu vas y aller comme ça ? Il te faudra déjà un déguisement et encore, ça n'est que le début. Arriver et parler à ces types férus de code n'est pas une chose aisée, vu que, bah, ce lieu est supposé n'être qu'un lieu d'observation spatiale, pas de recherche en informatique officiellement.
- Et ? Tu peux pas laver le crâne de certains crétins ? Ou amadouer Molène, je sais pas... c'est toi celui qui remodelait des cerveaux, pas vrai ?
- Effectivement, j'en suis capable, répondit-il de façon désinvolte. Mais crois-moi, ça ne sera pas simple.

Il s'approcha des fenêtres, l'air songeur tout en gardant un regard sérieux sur l'horizon.

- Te mettre avec moi dans ce déplacement sera un des plus grands dangers. Ils ne peuvent pas te pister, mais moi avec ce poison en mon corps, ils le peuvent, du moins c'est ce que je suppose. Il suffit qu'ils me détectent pour qu'ils déploient une unité juste pour venir me chercher, que ce soit en pleine ville ou dans le lieu le plus isolé que tu puisses imaginer.

Je hochais la tête, par compréhension du risque, avant que mon cerveau ne tilte sur le danger qu'il représentait... maintenant. Je l'attrapai alors, le secouant aussi fort que je le pouvais, l'air enragé comme jamais.

- … Donc, tu sais que tu peux attirer tous mes ennemis sur toi... Et ton premier réflexe est de venir me voir espèce de décérébré ?! Tu aurais été un humain que je t'aurais arraché les bras pour moins que ça, bordel de #!$@*!! !

Il haussa ses épaules d'une façon théâtrale. Comme s'il se retenait de rire...

- Oh de toute façon, je t'ai amené ici. Ils savent probablement déjà que tu es sur cette île. Au final, tu es déjà traquée sans même le savoir. Enfin, tu le sais probablement déjà, pas vrai ? Et il semble qu'ils n'ont toujours pas mis la main sur ma sœur. Peut-être n'arrivent-ils pas à la localiser ou qu'une chose bloque la localisation ? Qu'en sais-je...

Lâchant 21, je soupirais en proférant un juron. Quel abruti, je devais encore fuir, maintenant, c'est ça ?

- Ne t'en fais pas, fit-il d'un air bienveillant. Au fond, on ne risque pas grand-chose. Nous ne sommes que des objectifs secondaires, après tout. L'objectif principal se cache toujours avec ce crétin de Jason... Il me tarde de la retrouver, le tuer et la sauver de ce faux prophète...
- … Faux-prophète ? Demandais-je, curieuse.
- T'avais qu'à passer plus souvent à la base plutôt que de laisser ta dendrophilie prendre le dessus.

Je lui collais une gifle si forte que même ma Phyllali en était surprise. Peut-être allait-il me faire apprendre à haïr ma race... J'ignorais vraiment ce qu'il se passait autour de Jason, néanmoins. On en parlait beaucoup dans les bases des Entités, mais vu que j'étais souvent loin des bases et chez moi, éloignée des carnages d'hybrides qu'ils faisaient, je savais juste qu'il était l'ennemi le plus important à abattre à Sinnoh. Je ne savais pas ce qu'il en était pour d'autres pays, mais il me semble que Zêta avait déjà mentionné des êtres plus dangereux encore que lui, à tel point qu'il se rendait lui même contre eux pour se battre et les repousser. Si Jason était une priorité ici, mais qu'ils envoyaient des simples troupes contre lui et qu'ils échouaient... et qu'envoyer Zêta ailleurs pour stopper d'autres menaces plus dangereuses pour l'Ordre... Quid des êtres dont on devrait vraiment avoir peur ?

Je divaguais que trop... 21 massa sa joue endolorie, avant de me dire quelque chose auquel je ne m'attendais pas vraiment.

- Heh, peut-être suis-je allé trop loin. Au moins, tu vois que t'en es capable, de taper tes semblables.
- Certainement pas, rouspétais-je, tu l'as cherché comme d'autres auparavant, ne crois pas que ça va me donner envie de blesser les membres de notre race !

Il haussa une nouvelle fois les épaules.

- Il y a un début à tout. Crois-moi, j'en sais quelque chose...

Il me tendit alors la main, l'air plus assuré et moins arrogant, avec un fin sourire. Je peinais à comprendre ce qu'il voulait, avant qu'il ne me prononça ces mots :

- On peut partir dès cet après-midi pour aller chercher ces informations. Tu te charges de ton déguisement et je me chargerai du mien. Si tu veux enfin des réponses sur qui tu es vraiment, tu n'as pas intérêt à manquer ce rendez-vous.

Je ne l'aimais pas spécialement mais il avait déjà fait beaucoup pour moi. Il m'avait sauvé le cul déjà deux fois, ce qui faisait mal à mon égo, et il me proposait de nouveau son aide...

- Hmpf, c'est d'accord. Dis-moi juste où on doit se retrouver et je te rejoindrais là-bas bien assez vite.
- Vers 17h, ce soir à l'Observatoire. Un bus monte vers les lieux, tu n'auras qu'à en prendre un. Je t'attendrais en haut.
- On est paré pour 17h alors.

Sans en demander son reste, il se retourna rapidement, avant de partir. Mais juste avant qu'il ne franchisse la porte, je l'attrapai par le col, venant de penser à un détail qui me troublait.

- Une dernière chose... Tu as mentionné que tu avais ce poison dans ton corps tantôt, comme ta sœur, semble-t-il. Toi aussi, tu te serais libéré ? Tu es... le vrai frère de Shade ?

Il marqua une pause, me regardant d'un air troublé. Son regard semblait devenir fuyant, et il secoua la tête.

- Que je sois libre ou non ne change pas grand-chose à la situation. Nous sommes toujours pourchassés, quoiqu'il arrive. Peut-être suis-je 21, ou peut-être suis-je simplement son frère. Il est mieux que certaines choses restent secrètes, et fais moi confiance, l'Ordre n'en aurait rien à foutre de savoir que je sois libre ou non, vu qu'il ne désire rien d'autre que ma peau pour les avoir trahi pour ma sœur. Ma seule chance de vivre, ce serait de la sauver de ce groupe de dégénérés. Et ce sera ma mission, une fois que j'en aurais fini avec toi. »

Et sur ces mots, il referma la porte, s'éclipsant de chez moi, me laissant honnêtement troublée. Il cachait bien son jeu, je devais le reconnaître... Je n'étais pas vraiment en lieu sûr même ici. Peut-être allais-je devoir repartir en vagabonde pourchassée, ahhh, quelle ironie. Dire que j'étais la chasseuse et non la proie...

Mais qu'en était-il de lui, ça, je me le demandais bien. Shade s'était libérée... elle n'était donc plus 22, mais bien elle-même. Était-ce possible que d'autres se libèrent de ce venin aussi ? J'ignorais bien des choses sur ce produit et quand bien même je me foutais un peu de savoir ce qui leur arrivait, je n'aimerais certainement pas être à leur place. Balayant toutes ces questions de ma tête, je me préparai alors, prête à trouver des réponses aux questions dont je n'avais pas fini d'avoir...

------


Après 2 ans d'attente, je crois avoir enfin retrouvé une certaine motivation. Un certain merci à heero sans qui vous n'auriez probablement toujours pas de chapitre. Après la sauvetage de Cute par 21, il semble que nous nous ne faisons que creuser encore qu'à la surface de l'histoire...

Peut-être qu'un autre chapitre sera posté bien assez tôt, qui sait? Je n'ai pas que ce seul projet en tête, mais vous le verrez bien un jour. ~ Bonne lecture, à ceux qui ont encore suivi mes conneries après plus de 3 ans !
28/03/21 à 0h15
XxshadowxX
Joueur
Messages : 52
0
Bravo
28/03/21 à 0h45
erwannyeb
Joueur
Messages : 105
0
ENFIN Toujours un régal à lire. Hâte de voir le suite!
28/03/21 à 9h59
heero
Joueur
Messages : 517
0
Pour la suite, on verra ça dans deux ans, il faut qu'il se repose et se soigne, je l'ai tellement frappé pour le faire travailler qu'il va mettre un moment avant de pouvoir écrire à nouveau. :D
Bon que dire, je l'avais déjà lu bien avant tout le monde vu que je lui ai filé un coup de main pour bidouiller deux trois bricoles dessus, forcément la surprise est absente de mon coté. Un chapitre intéressant, quelques révélations et suppositions pour faire avancer l'histoire, une Cute toujours aussi géniale (mon amourrrrrrrrr), hâte moi aussi d'avoir la suite, même si j'ai déjà eu quelques spoilers alert c'est toujours mieux avec des textes ^^
28/03/21 à 12h23
Dovahkells
Banni
Messages : 384
0
Woah! Super, comme d'habitude! Ça me donne envie de faire une histoire annexe de Entité, comme Herro l'as fait pour "mon cher journal". J'ai déjà l'idée du scénario, mais j'en dit pas plus! (Mais je commence les écrits que si tu m'en donne l'autorisation) (une 3e histoire en cours de ma part? Pourquoi pas?)

Miss Gijinka Mimiki arrivera à contrôler ses attaques Omega comme Zeta? Mais ce que ce nouveau chapitre me donne envie de savoir, c'est comment Cute arrivera à déchiffrer les dossiers de cette clé.
28/03/21 à 16h34 (Edition : 28/03/21 à 16h34)
AnigmA
Modérateur
Messages : 2838
0
Salut MissLance, y a un truc avec ce que tu désires faire, donc je préfère expliquer avant tout

Le journal de Cute est un écrit par heero se basant (plus ou moins) dans le canon d'Entités - mais si je le laisse faire est parce que son perso avait été introduit dans la fic quand il a gagné un concours que j'avais organisé en 2017 je crois.

J'ai pu autoriser une certaine liberté mais ça s'arrête là, quand il poste un truc, j'ai un droit de regard dessus ^^

Du coup j'aimerais bien que tu évites ça s'il te plaît ^^
28/03/21 à 16h57
Dovahkells
Banni
Messages : 384
0
Merci! Je voulais te demander avant de faire quoi de ce sois ^^
28/03/21 à 17h22
paulmalo
Joueur
Messages : 196
0
L'avantage d'avoir un chef de guilde comme Ani, c'est qu'au moins il prend BIEN LE TEMPS de réfléchir avant de prendre une décision... bref, maintenant que ce chapitre est enfin là, j'vais pouvoir poser mon pavé césar x)

Alors, pour commencer, une impression générale dédiée à ceux qui auront la flemme de lire la suite (faites pas genre c'est 50% d'entre vous) : c'est un très bon chapitre, dont on ne se lasse pas à la relecture, et qui donne envie d'avoir la suite ! Oui on attend, t'inquiètes... mais dépêche-toi un peu °^°

Maintenant, pour ceux qui s'intéressent un peu plus en profondeur à cette fic, je vais revenir sur les quelques points de détails qui me donnent envie d'en discuter ^^
- Encore une fois, un chapitre très bien écrit, je n'ai pas vraiment cherché d'erreur mais je n'en ai quasiment pas vu non plus (à part un ptit tilt du "voir à qui j'avais à faire affaire... )
- Par ailleurs, je ne me suis pas du tout ennuyé, heero a bien fait de te forcer un peu la plume vu ce que tu peux nous sortir après ! Les gijinkas m'avaient un peu manqué et ça fait du bien de se replonger dans l'histoire avec un chapitre intéressant mais posé, sans avoir trop de bazar à redécouvrir mais en ayant tout de même des éléments de mystère etc... bref, le chapitre en lui-même n'est pas haletant, mais il ouvre une porte à la suite sur un joli suspense et permet également de se replonger dans l'histoire comme si on ne l'avait jamais quittée.
- Au niveau des personnages maintenant, c'est intriguant de n'avoir aucune info en plus sur Shade et ses aventures, étant donné que c'est le personnage principal, mais j'apprécie ce choix car cela aide aussi à donner de l'importance à sa disparition, et à mettre en avant d'autres personnages tels que 21, dont j'acclame la présence dans le chapitre !
- Quant à Cute, cependant, je suis un peu plus mitigé... son implication et son rôle dans l'histoire, particulièrement sa relation avec 21, sont très intéressants, mais ses traits de caractères ne ressortent (à mon goût) pas aussi bien que dans le Journal écrit par @heero... c'est dommage même si c'est compréhensible, vous deux n'ayant pas forcément le même point de vue sur le personnage.

Enfin bon, je suis heureux que tu aies retrouvé cette motivation à écrire, en te souhaitant qu'elle dure un minimum... j'aime toujours autant ton style d'écriture et cette fic, et ce chapitre n'est pas pour me décevoir... :p un grand bravo à toi ^^

En espérant ne pas devoir attendre trop longtemps pour le suivant :eyes:
Paulo
28/03/21 à 17h34 (Edition : 28/03/21 à 17h37)
heero
Joueur
Messages : 517
0
C'est assez normal que ma Cute diffère un peu de la sienne, je prends moi même quelques libertés sur l'écriture, mettons ça sur le compte du multiverse pour expliquer les grosses différences majeures entre les deux :D
Plus sérieusement, je lui laisse une totale liberté d'écriture du personnage, je passe derrière vite fait pour lui taper sur les doigts quand il faut retravailler certains passages (et il part très souvent en vrille, je vous raconte pas le nombre de fois que j'ai du le recadrer ces deux dernières années pour qu'il fasse trois ou quatre lignes à chaque fois :D), mais sans pour autant tout casser dans son style d'écriture, de ce fait elle diffère entre le journal de Cute et Entités.

Ah une chose, "à faire ou affaire", les règles de français sont une horreur, je t'avouerai qu'à trois heures du matin... Elle m'est littéralement passé au dessus celle là.
28/03/21 à 17h52
BlueFox64
Joueur
Messages : 83
0
Je viens d'etre alerté aujourd'hui que le chapitre 20 de cette fanfic incroyable (et que j'adore depuis que je l'ai découverte il y a quelques années maintenant) était sorti.
Et bah Ani, je regrette pas d'avoir lu. Tu as toujours ce petit style quand tu écris et j'aime beaucoup "l'animation" que tu mets dans les combats.
Merci pour ça, hâte de lire la suite
(Et si quelqu'un qui n'a pas encore Lu voit ce commentaire, Qu'est-ce que tu attends pour lire les 20 chapitres ? Fonce !)
17/06/21 à 23h28
AnigmA
Modérateur
Messages : 2838
1
Chapitre 21 – Mystérieuse aide et réminiscence


Point de vue de 21.


J'utilisais mon esprit pour faire graviter deux pièces de cuivre autour de ma main, face à moi en patientant que la chère demoiselle feuillue se ramène au sommet de la montagne de la région, non loin de l'observatoire du Mont Hokulani surplombant Ula-Ula. Je lui avais dit que je l'attendrais ici le temps qu'elle trouve un déguisement adéquat, et au final cela faisait plus de deux heures que je poireautais. Était-ce donc ça vivre comme un humain, s'ennuyer et ne pas faire deux ou trois pirouettes dans les ravines non loin du lieu ? Tsk, quel ennui...

Durant ces deux heures, je ne pouvais m'empêcher de penser à toi, petite sœur... Je ne pouvais pas l'expliquer, mais je sentais sa présence ici. Où était-elle, normalement je savais la retrouver en un rien de temps, vu que nous avions été entraîné à nous retrouver mutuellement. Mais là, quelque chose m'empêchait de l'approcher, ou même de la localiser avec précision ! C'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin, j'aurais plus de chance de gagner à la loterie que de la trouver dans cette région d'autochtones...

Je ne pouvais pas rester serein depuis que je l'avais vu manquer de se faire tuer par ces ineptes crétins envoyés par Zêta. Recevoir ma sœur dans différents cartons aurait été un gâchis doublé d'un affront. Revenir dans l'Ordre une fois ma sœur retrouvée était peut-être envisageable mais connaissant mon supérieur, ce déchet que j'appelais boss ne m'accepterait même pas pour cette pathétique désertion que j'ai commise. Au final, j'étais comme toi petite sœur. Fuyard, voulant une clé à mes réponses... Pourquoi fuir quand tu étais bien logée et nourrie, appréciée de tous et visant à nous donner enfin ce paradis tant promis par l'Ordre ?

Au final je me rendais même compte que je n'avais pas tenté de comprendre ses questions. Elle, qui avait fui dans la panique, ne me donnait pas trop de quoi faire, qu'importe. Fuir parce qu'elle ne voulait plus tuer, fuir pour demander pardon... Quoi, elle pensait qu'en allant toquer à la porte de chaque famille qu'on a ébranlé, ils allaient accepter tout sourire ce dernier ? J'serais bien surpris !

22, tu aurais donc échoué. Mais du coup, est-ce que tu es de retour, Ai...

Je tachais de ne pas mentionner ce nom. Je connaissais ce nom qui liait l'ancienne... 22, si je puis dire, à la vraie 22. Elle ne devait pas revenir, il en allait de l'intégrité de notre organisation et du bon dénouement de la mission. Je comprenais bien que Zêta veuille la récupérer mais certainement pas de cette façon. J'allais la sauver, et rien d'autre, qu'importe ce que l'Ordre pense de ma décision. Ma sœur avait plus d'intérêt que l'Ordre tout entier !

Je voulais simplement protéger ma sœur, assurer son avenir et le mien par la même occasion ! Elle qui fut si loyale...

« - T'as l'air d'avoir la tête aussi vide que ta sœur, tu fous quoi avec ta pièce, t'es con ou quoi à te montrer comme ça devant tout le monde ?

La voix cinglante de l'autre pétasse blonde me ramena vite au sujet de notre petite escapade loin de l'emprise de l'autre dégénéré illusionniste. Qu'est-ce qu'elle pouvait être chiante celle-là... Elle ressemblait exactement à une secrétaire de bureau, parfaitement déguisée en une personne lambda inintéressante.

- 17 heures, hein ? Il est 19h, heureusement que tes réponses n'attendent pas du tout, seigneur, je ne préfère même pas imaginer à quelle heure tu te serais ramenée si tu avais du temps devant toi.
- Tss, ramène-la comme tu veux, cassa-t-elle, ce n'est pas simple de trouver un déguisement d'humaine sans se faire prendre par ces crétins de flics ! Ces salopards te fouillent de partout pour trouver ne serait-ce que le moindre signe que tu es un Gijinka, surtout ces crevards d'humains. Fort heureusement je peux encore me servir de mes aptitudes pour leurrer certains poulets ailleurs avec Siffl'Herbe et d'autres joyeusetés mais c'est d'un ennui...

Je hochais les épaules. Il était vrai que les hybrides avaient la vie dure par moments, même s'il m'était arrivé de voir l'inverse complet ailleurs, avec des hybrides emmerdant les humains. Je m'en foutais un peu pour être honnête !

- Bon, me semble que l'Observatoire ne va pas tarder à fermer ses portes, rappelais-je. Il faudrait faire vite, plus vite je me barre de ce trou, mieux ce sera pour nous. J'aimerais pas me retrouver avec des troupes ennemies au cul...
- Ouais c'est ça, t'es entré au moins pour le croiser cet humain ? J'te préviens, j'aime pas côtoyer cette sous-race trop longtemps sans ressentir des pulsions meurtrières.

Toujours aussi primitive comme personne... Bordel, j'avais pu avoir vent de certaines choses à son sujet mais je ne m'attendais pas que ça le soit à ce point.

- Non, je n'y suis pas entré, ça serait étrange tu crois pas, qu'un inconnu rentre et poireaute sans rien faire ?
- Bah ne perdons pas plus de temps, rétorqua-t-elle. Entrons et voyons ce qu'on peut en tirer.
- N'oublie pas qu'ils ne sont pas censés bosser sur de l'informatique – c'est un secret, fis-je avec réserve. Alors je vais tenter de me souvenir de ce que j'ai fait durant mes missions pour trouver un moyen d'arriver à cette partie cachée de l'Observatoire. Suis-moi donc, allons voir à l'intérieur. »

Sur ces mots, elle me suivit à l'intérieur, légèrement sur ses gardes. Elle avait développé de grands instincts de chasseur depuis son entrée dans l'Ordre, aussi restait-elle souvent aux aguets. Même si bon, elle n'avait rien à craindre, personne ne tenterait de s'attaquer à nous ici, aux yeux du public. Ce serait contre-productif...

Vêtu d'un costard trois pièces, remettant bien ma cravate, je m'avançais au comptoir avec Cute, ayant bien prévu comment j'allais aborder la discussion avec l'accueil ainsi que leur service informatique. La demoiselle vêtue d'une jupe m’accueillit d'un sourire radieux aussi faux que le déguisement de mon acolyte.

« - Bienvenue à l'Observatoire du Mont Hokulani, fit la jeune dame, en quoi pourrais-je vous satisfaire ? »

Faisant une courbette, je me présentais alors.

- Bonjour, je me prénomme Kyle Bradford, je travaille dans la recherche aérospatiale avec ma femme, Priscilla Bradford. Nous avons atterri récemment à Ula-Ula dans le but de poursuivre nos recherches sur les météores qui seraient récemment tombés dans la vallée.

Décrire Cute comme ma femme me fit rire intérieurement, je pouvais même la voir rougir, et certainement pas de gêne, mais plus de rage comme je le constatais en lisant dans ses pensées.

- Attends que je m'occupe de tes joues encore une fois sale... !

Néanmoins, j'avais pris le temps de me renseigner rapidement sur ce qui s'était passé dans la région récemment pour mieux renforcer mon alibi et mes convictions. Il m'était crucial de devoir parler à cette mystérieuse personne pouvant décoder des secrets qui pourraient être utile à elle... Comme à moi ! Pas qu'elle n'avait des secrets à percer...

- Je vois, vous n'avez donc pas perdu trop de temps pour venir ici afin de faire avancer vos recherches. Fort heureusement, Molène, celui qui dirige l'Observatoire, vient de rentrer de la Ligue Pokémon, pour vérifier les avancées du jour. Vous n'aurez pas de mal à le trouver, il se trouve au bout du couloir à droite dans son bureau.

Ah, parfait.

- Cependant, nous espérons que vous avez une raison valable pour le déranger – à l'heure actuelle, il n'accepte que des rapports complets sur les pluies de météores ou autres thèses finalisées par les étudiants de la région. Pour toute autre chose, je ne crains que vous devriez repasser demain.

… Clairement moins parfait. Il me fallait bien une raison valable, je devais réfléchir. Cute semblait avoir une idée alors que je jetai un œil vers elle, et hochant mutuellement la tête, je la laissai la parole.

- Je crains que nous n'avons pas encore fini notre thèse. Les informations que nous possédons sont incomplètes et seul Molène peut justement nous éclaircir là-dessus.

Tu m'aides pas là, imbécile !

- Cependant, continua-t-elle, cela est très important concernant ce qui s'est passé au-delà des Terres Interdites, il y a 10 ans. Cet événement fâcheux, vous savez ?
- Oh, vous... vous voulez parler de cette chose ?!

Le ton de la demoiselle changea d'un coup, comme si « cette chose » était ce qui allait faire pencher la balance. J'allais m'empresser de lire les pensées de Cute, quand cette dernière me fusilla du regard si fermement que je compris vite qu'elle m'en dissuadait. C'était mal vu, en général, de lire dans les pensées des gens et certains pouvaient même le sentir... Me résignant, je décidai de ne pas lire son esprit même si ça me laissait perplexe. À quoi faisait-elle référence ?

- Il n'y a pas vraiment de temps à perdre si cela concerne cet incident. Suivez-moi, je vais vous conduire à lui.

Et sans plus attendre, elle mena la marche à suivre, tandis que Cute me fit signe de m'abaisser à sa hauteur, ce que je fis, ne sachant pas vraiment quoi suivre.

- T'as l'air à l'ouest 21, à quoi tu joues ? Ça te dit rien ?
- Si j'avais vu une chose terrible, je m'en souviendrais. De quoi tu parles ?

Son air décontenancé et surpris me fit rapidement comprendre que je semblais avoir oublié quelque chose, mais quoi au juste ? C'était si important ?

- Tsk, rien je suppose, c'est sûrement un truc que tu as oublié. Je te brieferai à l'occasion, mais si ça te revient pas, je continuerai seule la discussion, tu m'assisteras à la place. J'ai lancé un mensonge assez gros, alors ne fais pas tout foirer !

Ne voulant certainement pas flanquer l'opération que je désirais voir réussir, je hochais rapidement la tête.

- C'est d'accord, fis-je. »

Je gardais ça au fond de ma tête pour le moment. Je ne devais pas maintenant perdre de vue l'objectif. Trouver l'aide nécessaire, l'informant, lui rendre sa foutue clé avec les réponses qu'elle voulait puis repartir chercher ma sœur. Elle pouvait crever avec ça après, je n'en aurais cure, ça ne serait plus mon problème.

La jeune femme de l'accueil nous emmena vers une pièce plus reculée des lieux, au fond du couloir peu éclairé. Les lumières clignotantes au plafond laissaient planer une ambiance lugubre dans ces lieux se manifester. Avant de nous laisser le voir, elle entra dans la salle où Molène se trouvait, sans explication. Je m'adossais au mur alors que visiblement, Cute venait de sortir une lime à ongles. Si ça pouvait lui permettre d'apaiser sa tension...

Quelques minutes plus tard, Molène en personne vint nous voir, de bonne humeur il affichait un fin sourire, redressant ses lunettes et cela se confirma immédiatement dès qu'il prit la parole pour se présenter.

« - Professeur Molène, enchanté de faire votre connaissance chers jeunes gens. Monsieur et Madame Bradford, c'est bien ça ? Commença-t-il d'une voix enjouée.

Elle fit une courbette, ce que je fis aussi par réflexe avant que ce dernier ne rigole dans sa barbe.

- Oh allons, nul besoin d'être si formel voyons, il serait mieux de ne pas perdre de temps après ce qu'a pu me dire ma secrétaire ! Venez, suivez-moi.

Et sans plus attendre, nous décidâmes de le suivre vers une pièce recluse dans le laboratoire, qui semblait bien cachée à l'abri des regards, derrière de nombreux cartons et vieux livres jonchant le sol, empilés sur d'autres objets en tout genre. Cute semblait dégoûtée du lieu à vue d’œil...

- Dire que je ne pensais pas que je ré-entendrais cette histoire une nouvelle fois après ces deux incidents, il faut croire que rien n'arrête la folie de ces types pour commettre des actes odieux, fit-il, tout en gardant néanmoins son sang-froid.
- Je crains que ce ne soit qu'un signe avant-coureur. Nos données sont incomplètes mais selon nos hypothèses, il se peut que ce soit bel et bien un nouveau cataclysme qui se prépare, répondit Cute prudemment.
- C'est pour ça qu'il faut que nous allions voir une vieille connaissance qui pourrait vous aider à ce sujet. Elle est une des rares à avoir pu voir de près l'abomination.

De quoi parlaient-ils à la fin ? J'allais certainement pas rater Cute à la sortie de ce building, je voulais ces réponses car rien ne faisait sens dans ce qu'ils se disaient. Secouant un peu ma tête tout en gardant le silence de peur de dire une connerie pouvant faire foirer toute l'opération, je pouvais enfin avoir la confirmation de ce que je savais : Molène poussa une lourde porte, nous laissant accès à une grande salle informatique... cependant plus vide que ce que je pensais. Il y avait une bizarre et colossale machinerie ressemblant à un téléporteur en face de nous, un ensemble complexe qui semblait avancé. Cute n'en revenait pas au vu de son visage, murmurant très bas simplement une série de mots qui, une nouvelle fois, ne me dit absolument rien.

- L'hologramme de la Lady !

Molène s'avança, n'ayant visiblement pas relevé ou entendu sa phrase. Ce dernier s'activa à allumer la massive machinerie, l'air relaxé et confiant de ce qu'il faisait. Cute s'assit alors, m'invitant à la rejoindre. L'homme, lui, continua de bouger tout autour de la machine pour régler plusieurs paramètres.

- Je sais que tu es désarçonné 21, mais là je n'ai pas le choix. J'ai usé d'un stratagème pour avoir son attention, fit-elle tout bas, même si visiblement je m'attendais à ce que tu t'en souviennes, il faut croire qu'ils ont bien appliqué ce que je pensais sur toi...
- C'est à dire ?
- Ils t'ont lavé le cerveau et tu as dû oublier des choses de ce qu'il s'est passé il y a cinq ans. Tu étais parti en mission, mais quelque chose a très mal tourné pour toi, ta sœur et beaucoup d'autres. Une bonne partie d'entre vous a été convié par Zêta quand il n'était pas encore Commandant à Sinnoh, mais j'y avais réchappé grâce à des manigances. Désolée de te le dire brusquement, si j'avais su que tu ne t'en souvenais pas, j'aurais trouvé un autre mensonge...

J'aurais aimé avoir l'air déçu ou triste, mais vu que ce qu'elle me racontait ne me disait strictement rien, j'avais du mal à voir le problème. Peut-être avais-je oublié des choses à cause d'eux mais j'en étais ressorti vivant avec elle. Zêta avait ses raisons, par moment, de faire oublier certains incidents à ses soldats. Mais cet événement fâcheux, qu'en était-il ?

- Je sais que tu dois probablement te demander en quoi ce problème consistait, mais j'ai mes raisons de vouloir éviter d'amener ça maintenant. Si jamais des... mauvais souvenirs venaient à ressortir, toute l'opération pourrait voler en éclats. C'est pour ça que je ne voulais pas que tu lises dans mes pensées, respecte un peu mon intimité, salaud !

J'en restais dubitatif. Tu as intérêt à parler ou je te ferai regretter ton silence...

- Monsieur et Madame Bradford, je vais donc vous laisser un moment avec celle qui peut vous aider. Elle me fera un rapport après, je me dois de réellement terminer ma paperasse. Merci encore de l'intérêt que vous portez à vos recherches ! » Termina Molène, avant de repartir de la salle, prévenant aussi de fermer la porte une fois avoir fini.

Et il nous laissa ici, seuls. Cute, d'un œil presque émerveillé, observait la machine sous tous ses angles, passant même ses mains dessus. J'ignorais ce qu'elle pouvait lui trouver de si bien à cet engin, mais elle semblait comme... heureuse.

- Ne sois juste pas surpris qu'elle te reconnaisse, 21, et qu'elle ne t'apprécie que peu. On va remettre les choses dans leur contexte, et tout se passera bien. Mais cette garce a intérêt à me refiler ce foutu code...
- J'ai compris, j'ai compris, », soupirais-je, néanmoins lassé d'être dans le flou.

J'espérais qu'au moins, cette fameuse personne dont elle faisait référence allait me dire plus de choses que la tueuse d'humains... Soudainement, une voix robotique se fit entendre, provenant de la machine. Peu bruyante, cette dernière s'activa d'un coup, illuminant un peu plus la pièce de ses nombreuses diodes et lumières. C'est à ce moment que la machine s'enclencha, faisant tournoyer d'immenses voûtes de métal comme si cette dernière voulait invoquer une personne.

« Transfert en cours. Signal en cours de transmission. Apparition imminente. »

Une lumière blanchâtre, celle au sommet des voûtes, s'alluma alors, laissant progressivement apparaître une personne féminine, un genou à terre. Une fois son corps complètement projeté, elle se releva face à nous, laissant entièrement la jeune... enfant ? Elle ressemblait en tout cas à une adolescente, pour sûr. Elle avait ce qui semblait être des bottes noires en cuir, ainsi qu'une jupe courte beige avec des porte-jarretelles blancs, mais aussi un bustier noir strié de bandes orange-beige surmontant une chemise blanche à volant courte, avec une sorte de cape asymétrique de même couleur parsemé de traces grises et noires, ne couvrant que derrière sa jambe gauche, laissant sa jambe droite visible. Ses cheveux étaient courts et attachés, surmontés d'un nœud.

La particularité qui me frappait le plus restait ses yeux, néanmoins : la pupille de son œil droit était d'une couleur bleue-mauve, et celle de son œil gauche était rouge. Elles ne semblaient pas du tout humaines, elles ressemblaient à des spirales dans ses yeux, qu'on pouvait voir quand certains Pokémon Psy utilisaient Hypnose. Elle passa sa main dans ses cheveux comme pour les refaire, l'air surprise, fixant d'un regard perçant Cute, mais aussi moi-même, ce qui me rendit confus.

« - Passer d'une armure dernier cri à une tenue de pétasse, c'est donc ça tes améliorations que tu comptais faire ?

Elle n'en fit rien, roulant ses yeux avant de commencer à parler d'une voix très étrange.

- Cinq ans sont passés depuis notre rencontre. Et dire qu'après tout ce temps, rien n'a changé de ce que je pouvais observer de toi, alors pourquoi viens-tu me voir, Numéro 11 ?

Elle avait une voix robotique, mais un truc n'allait pas avec. Elle grésillait par moment de façon aléatoire, et même elle semblait afficher du texte binaire de façon erratique et clignotant autour d'elle. J'ignorais à quoi c'était dû, mais ça avait l'air étrange au possible. Cute, l'air décontenancé, fit une petite courbette face à celle qui avait l'air humaine, ce qui me surprit un peu plus...

- Oh lâche moi un peu... Y a bien une raison si je viens demander tes services, tu ne crois pas ?
- Et tu viens avec lui en plus, ce... cette créature, fit-elle, en me regardant dédaigneusement. Il y a bien des gens que je ne veux pas revoir et lui en fait partie, tout comme sa sœur.

J'allais rétorquer quelque chose, avant que Cute ne m'en empêche.

- Tu n'as rien à craindre de sa sœur à présent. Disons que tout l'Ordre s'ag-
- Je suis déjà au courant, coupa-t-elle. Rien n'échappe à mes yeux. Viens-en plutôt au vif du sujet : pourquoi es-tu venue me voir ? Je pensais que ce qui s'était passé dans la région d'Oswell t'avait servi de leçon. Mais tu n'as toujours rien appris, pas vrai ? Toujours à chasser une race que tu méprises... Et toi, 21, que fais-tu sans ta sœur, toi qui avait juré de rester éternellement avec elle ? N'as-tu pas d'autres maisons à raser ?

Je dévisageais cette dernière, chargeant Dracochoc dans la paume de ma main, prête à la réduire au silence s'il le fallait. Je ne savais pas ce dont elle était capable mais je n'allais certainement pas me laisser insulter de la sorte par une gamine insolente en tenue de #!$@*!! !

- … Tu oublies ce que je suis, 21 ? M'attaquer ainsi ne fera absolument rien à mon corps.
- Il a bel et bien oublié tout ce qui s'est passé... L'incident classé « Nuit Éternelle » a été entièrement lavé de son cerveau par l'Ordre.

Elle fut surprise, penchant sa tête sur le côté. Au moins j'avais enfin quelques informations sur ce que j'avais oublié mais ça n'allait pas m'avancer !

- Qu'importe. Vous êtes encore membres de ce groupe pathétique dont je me passerais bien de l'existence. Je n'ai pas le désir de coopérer avec vous une nouvelle fois, si c'est ce que vous désiriez...
- Justement, à vrai dire, nous sommes comme 22, des déserteurs. 21 ne semble pas voué à y retourner sans sa sœur mais Zêta désire probablement sa mort, et moi... Pareil, essentiellement. Il ne veut plus de mes services, et me voilà donc ici, paumée avec ce crétin. Sans sa foutue sœur j'en serais certainement pas là...
- Eh bien, ça c'est une bonne surprise venant de toi, Cute ! Finalement, j'avais bien raison sur notre discussion il y a des années, continua-t-elle avec un fin sourire. Mais pour toi, 21, je reste sceptique. La vision que j'avais de toi ne semble pas avoir évolué, même si le fait que tu aimes ta sœur plus que tout semble bien persister.

Je soupirais.

- Je me souviens pas de toi, je sais pas qui t'es, je sais pas non plus ce qui s'est passé y a 5 ans, je sais encore moins de choses que Cute, alors au lieu de tourner autour du pot, la plante, explique lui ce que tu veux d'elle parce que ça me fatigue un peu que je reste planté là à écouter sans la moindre explication.

L'hologramme haussa simplement ses épaules, posant son regard une nouvelle fois sur Cute, pendant que je décidais de m'asseoir dans un fauteuil, las, jonglant avec des stylos avec mon esprit. Je n'avais que faire après tout d'entendre tout ça, je devais juste surveiller les alentours et m'assurer que Cute ait ce qu'elle désirait, puis basta.

- Eh bien, reprit Cute, j'aimerais malgré tout ce qu'on a vécu... te demander un service. Vois-tu, j'ai récemment obtenu un accès à des fichiers spéciaux grâce à, mon euh, allié ci-présent. Cependant cette clé contenant ces fameuses informations sont cryptées.
- Molène m'a pourtant dit que c'était en rapport avec l’Éclipse. N'est-ce pas pour ça que vous veniez ?
- Nous devions trouver un moyen de vous joindre pour ces informations. J'étais au courant qu'ils avaient une salle secrète d'informatique ici présent, mais je ne m'attendais pas à ça, répondis-je avec respect.
- Tsk, pour ça et seulement ça ? Vociféra-t-elle. Vous croyez que j'ai un intérêt à vous décrypter des choses après ce que cet Ordre, dont vous faites partie, m'a causé comme maux ?

Cute, l'esprit vif, ne perdit pas une seconde et suggéra une excellente idée, à ma bonne surprise. Elle savait y faire, cette gamine...

- Je peux te fournir des informations confidentielles en retour, clama-t-elle. Il y a une base et 21 possède des accès pour s'y introduire, il pourrait probablement m'aider à m'accaparer pour toi des données qui te pourraient être utiles. Après tout c'est bien toi qui ne pouvait plus t'introduire dans ces bases, suite à l'encryptage nouvellement fait après ta petite escapade pas vrai ?

Ketsuban jugea du regard Cute ainsi que moi-même, comme si cette dernière réfléchissait longuement sur nous ce qui se remarqua d'autant plus que les messages s'affichant autour d'elle s'amplifiaient, laissant cette fois voir des morceaux de codes, des messages d'erreurs et d'autres conneries informatiques allant bien au-delà de mon cerveau de plébéien.

- Après tout, ajoutais-je, y a l'autre détraqué de Tetra dans le coin. Si jamais tous les projets ignobles sur lesquels il planche peuvent t'intéresser, y a de quoi te faire une sacrée banque de données supplémentaire !

Cute me regarda d'un air surpris. Quoi, j'avais dit un truc intelligent ?

- Arx Tetra a de nombreux projets avancés depuis mon départ, dont certains commencés bien après l'incident. Maintenant que tu le dis 21, il est vrai que tu avais eu accès temporairement à ces informations étant donné qu'avec ta sœur, vous étiez en mission là-bas en reconnaissance. T'as pas oublié ça dans ton cerveau j'espère, lui qui doit être shooté avec toutes ces saloperies qu'on t'a injecté ?

L'hologramme parut amusée de la discussion, même si elle continuait de porter un certain intérêt à ce que l'on disait pour avoir ces foutus renseignements.

- Aussi dingue que ça puisse paraître, ouais, ça n'a pas quitté mon cerveau. Ça remonte à bien longtemps cependant donc ça reste vague. Je sais qu'il bossait sur une nouvelle version de la Substance Noire ainsi que de nouvelles armes innovantes pour l'Ordre, ainsi que pour les humains qu'ils ont, et-

La fille aux yeux spiralés secoua sa tête, m'interrompant d'un coup.

- Non, 21. L'Ordre n'en a cure de ces sous-êtres, comme il apprécie tant les appeler. Pourquoi s'encombrer de faibles après tout ? De leur point de vue, il n'y a rien d'intéressant chez l'humain. Ce n'est qu'un hybride sans pouvoir, n'ayant pas d'utilité propre en dehors de la chair à canon. Les seuls étant l'exception sont bien évidemment les cerveaux de cet Ordre...
- Je ne fais que relater ce que j'ai vu. Les choses ont sûrement changé depuis le temps, je me souviens bien que le Commandant Stones de la base de Célestia était devenu progressivement détesté par à peu près tout le monde. Il n'est certainement pas impossible que ces plans aient été jetés.

Cute croisa les doigts, et je pouvais la sentir prier Arceus de lui laisser par tous les moyens possibles d'accéder à ces fichiers. Oh oui, ayez pitié Dieu, donnez lui ses foutues données que je me casse retrouver ma fratrie...

- Hmmm... L'intérêt que tu dois porter à ces données, ma petite plante égarée, doit vraiment être grand si tu désires tant te rendre dans un lieu qui dorénavant ne contient que des gens souhaitant te traquer, ne voulant rien d'autre que de te réduire en miettes, reprit-elle avec prudence. Cependant 21, l'intérêt que tu sembles porter semble bien moindre...
- Je ne tiens qu'à retrouver celle sans qui je ne peux vivre pleinement. Ving-... Shade, comme elle désire s'appeler, me manque. Je ne fais ça que parce que Cute et moi avons un cheminement commun, et si ça me rapproche de ma sœur, alors je ne raterai pas l'occasion pour la retrouver, lâchais-je.

Je ne pouvais pas lire les pensées de cette chose mais du regard qu'elle adopta dans la seconde, j'avais compris qu'elle saisissait légèrement ce que je ressentais et ne se contenta que de hocher la tête.

- Eh bien, amène-moi donc les informations que tu peux en ce qui concerne cet Ordre, Cute. Je te décrypterai en retour ces fichiers sur cette clé que tu possèdes. Mais prends garde. Je ne pourrais rien faire si tu te fais attraper là-bas. Mais je suppose que la tueuse d'humains saura se montrer aussi sans pitié contre sa propre race en cas d'embuscade ou de piège, n'est-ce pas ?

Elle serra les poings, l'observant ricaner.

- Je me chargerai du superflu si jamais elle doit affronter des siens. Ça, c'est mon domaine, clamais-je.

Cute lâcha un soupir d'aise, visiblement heureuse de se savoir épargnée de tels actes, mais ça me répugnait fortement. Elle allait forcément, tôt ou tard, devoir apprendre à buter des êtres nuisibles qui ne relâcheront rien pour l'écraser comme un vulgaire insecte !

- Ainsi soit-il. L'Expurgateur sera ravi de savoir ça.

Je penchais la tête sur le côté sans comprendre à qui faisait-elle référence, un frisson parcourut Cute, l'air très mal à l'aise à la mention de ce nom. Et au fil des secondes qui passaient, moi-même, je ressentais quelque chose de sombre se profiler dans mon esprit. Comme un flash-back qui était enfoui au fond de mon esprit...

- Oh, l-lui, se remémora-t-elle.

La dame ne releva pas sa phrase, commençant alors à disparaître de la machine.

- Hey, arrêtais-je, on fait comment avec Molène ? Et ton nom, je ne le connais même pas !
- Molène aura mon appel dans la soirée. Je lui ferai avaler ce que je désire et tout se passera bien pour vous. Concentrez-vous plutôt sur votre mission.

Et peu avant de disparaître, elle me lâcha un sourire, chose qu'elle n'avait pas faite depuis le début, avant de conclure :

- Peut-être que Lady Ketsuban fera ressurgir certaines mémoires enfouies. Bon courage, vous en aurez bien besoin. »


*****************


Après 5 mois et plusieurs itérations de ce chapitre (même heero n'est pas au courant, mais ce chapitre a été réécrit plusieurs fois en cours de route !), le voilà enfin sorti ! 8 pages et demi de sueur et de café, avec une inspiration aux abonnés absents, mais le voici enfin. Merci encore à heero pour la correction apportée et certaines petites améliorations afin d'embellir ce texte et d'éviter les répétitions dont je suis encore trop adepte.

Ce chapitre semble apporter une nouvelle fois plus de questions. Et 21 ne semble guère apprécier ces fâcheuses pertes de mémoire... Mais surtout, que s'est-il passé il y a longtemps ? Peut-être un jour vous aurez la réponse... Si je perds pas la motivation en cours de route...
11/08/21 à 20h33 (Edition : 18/08/21 à 20h14)
erwannyeb
Joueur
Messages : 105
0
wooooooo
11/08/21 à 21h18
heero
Joueur
Messages : 517
0
Bon, la suite n'aura pas attendu deux ans finalement, ce qui n'est pas plus mal, un chapitre rempli d'ajout loristique très intéressants (comprendre "apprendre des choses sur l'histoire qui entoure la fic, je sais que vous n'avez qu'un vocabulaire limité, donc je traduis), laissant présager une histoire plus complexe encore et s'étalant sur un nombre d'années importants.
Il est possible que quelques coquilles restent dans le texte, on a pas mal débattu durant la correction concernant certaines conjugaisons :D

Bref, je retourne à l'écriture d'une nouvelle page du journal de Cute, ça ne va pas s'écrire tout seul, hein :D
13/08/21 à 20h52
paulmalo
Joueur
Messages : 196
0
Heyy on dirait bien que ma co est revenue, je vais en profiter pour faire un petit pavé (oui encore un, si je vous saoule vous me le dites hein 😂).

Je vais pas parler d'erreurs dans le texte cette fois, j'ai pas fait gaffe et j'en ai rien à fiche là honnêtement, tu écris très bien et heero aka la personne la plus exigeante sur ce forum te corrige, alors je me pose pas de questions là-dessus.

Sans te mentir j'ai eu plus de mal à m'accrocher à l'histoire que le précédent, c'est vrai qu'il ajoute pas mal d'éléments en plus de la saga principale et ça complexifie un peu ton lore. C'est très bien, ne t'inquiètes pas, simplement vu que j'avais pas vu cette fic depuis plusieurs mois, j'ai dû me retaper les 2-3 chapitres précédents pour tout comprendre, et c'est long x)

En dehors de ce défaut de mémoire, un excellent chapitre tout de même, très mystérieux (c'est pour ça que j'avais pas tout compris :dumbface: ) et c'est ça qu'on aime. D'autre part, j'adore 21, dont on retrouve selon moi parfaitement son caractère et sa façon de penser, j'aime beaucoup aussi le fait qu'on ne sache pas tout, souvent dans les fics on est un peu spectateur omniscient et on devine ce qui va arriver aux personnages, là non, on vit le récit au même rythme qu'eux, à travers le yeux de 21.

Cute est bien mieux représentée à mon goût que dans le chapitre 20, on ressent la patte d'heero. Je n'aime pas trop en général les personnages trop vulgaires, mais cela lui correspond très bien donc je ne m'en plains pas, ça ajoute un contraste entre la réflexion, de plus en plus impatiente, de 21 et l'action brutale de Cute. En plus, on voit transparaître certaines faiblesses chez elle, et c'est bien, parce que les personnages parfaits on aime pas trop ça (#captainamerica).

Je répète ce que j'ai dit la dernière fois sur l'absence de Shade, il ne faudrait pas trop s'éterniser dessus pour autant, mais j'aime bien cette trame de l'histoire où le personnage supposé être le principal n'apparaît pas, mais est quand même au centre de l'attention... en fait, c'est elle qu'on cherche, et tout tourne autour d'elle, mais personne ne sait où elle est exactement, ni ce qu'elle fait, ni ce qu'elle projette de faire... et je valide cette idée.

Cet "incident" et le personnage de Ketsuban m'intriguent, ils ont l'air d'être impliqués depuis le début dans ton récit, mais ils restent à l'écart et on n'en sait pas beaucoup sur eux. C'est intéressant. Que voulez-vous que je dise de plus ?

Bref, sinon globalement rien à redire, j'aime beaucoup ce chapitre, il apporte beaucoup d'élements qui restent assez flous donc j'imagine qu'on en saura plus dans les prochains chapitres... s'ils arrivent un jour... :eyes:

Allez merci et bon courage pour la suite,
Paulo
15/08/21 à 15h24
AnigmA
Modérateur
Messages : 2838
0
Yo !

Un récap de ce qui s'est passé durant les chapitres précédents depuis le début sera écrit ici bientôt. Certains semblent avoir oublié ce qui s'est passé - tout sera donc résumé ici bientôt.
29/08/21 à 23h29
0/140