';
Miniature de Flash! - Bulbacier et Litane : L’incroyable plante cyclique
Flash! - Bulbacier et Litane : L’incroyable plante cyclique Après une certaine attente pour le Flash de Recko, il est temps de passer à la seconde partie, l’autre Flash prévu pour Heero. Pour ceux qui le connaissent un minimum, ne soyez guère surpris car il s’agit d’un Pokémon de type Plante qui a été choisi : Bulbacier et son évolution, Litane ; le Pokémon
09/04/2022
Commentaires

Bulbacier

Nom : Bulbacier

Espèce : Pokémon Ferrobulbe

Types : Plante et Acier

Taille : 0.43 mètres

Poids : 16 kg

Étymologie : Bulbacier vient de Bulbe (Bulb-) et Acier (-acier).

 

Bulbacier est un sacré petit Pokémon qui apprécie se terrer bien au fond du sol pour se jouer des multiples chercheurs qui désespèrent à trouver des informations sur ce Pokémon très particulier. Fort heureusement, grâce à un très ancien Pokémon que certains de mes collègues avaient réussi à faire évoluer en utilisant une technique ancestrale, j’étais parvenu il y a un an à poser le grappin dessus. Un Pokémon si particulier, qu’il m’a fallut en effet une année entière pour l’étudier tant il est intriguant et à la fois une jolie merveille de la nature.

Il y a un an, j’étais à dos d’Ursaking, cet ancien Pokémon de la région d’Hisui que j’avais grâcieusement obtenu grâce à des moyens très spéciaux. Je m’étais rendu dans la lointaine région de Roykia, non loin d’Eclasea et de son Chemin Champêtre. Mon but était d’avant tout d’observer Bulbacier dans son milieu naturel pendant une longue semaine, puis d’en ramener sur le territoire de ma région natale afin de l’étudier un peu plus. Bulbacier n’était pas très difficile de le trouver avec Ursaking, qui tâcha rapidement d’en déterrer plusieurs au milieu de Litane qui semblaient s’agacer très rapidement de ma présence en m’attaquant d’Eco-Sphère. En capturant un très rapidement, je me hâtai ensuite vers la ville, avant de repartir très rapidement à mon laboratoire de ma région natale, une vieille région aujourd’hui devenue bien morose. Mais au moins là-bas, j’aurais tout le temps nécessaire pour étudier ce superbe spécimen qui était très rare dans ma région.

Et voici alors mon rapport après une longue année de recherche. Accrochez-vous, il est l’heure de parler du Pokémon Ferrobulbe !

Bulbacier est un petit Pokémon assez lourd et dense. Pour seulement 45 centimètres, le bestiau pèse quand même 16 kilos ! Et son poids le maudissait à se déplacer très lentement : il roulait au lieu de se déplacer sur ses petits pieds ressemblant à des petites racines vertes à même le sol, à la manière des Obalie dans les massifs enneigés ou des Gravalanch que l’on pouvait voir en haute montagne.

Lors de mes premiers jours d’observation, j’ai remarqué que Bulbacier s’amusait beaucoup à fuir les Pokémon ennemis en se terrant dans le sol, et agitant son corps comme une petite foreuse pour creuser des tunnels sous terre afin de fuir le danger. J’ai aussi noté qu’il s’agissait son principal moyen de déplacement souterrain, étant donné qu’après de longues heures, le bloc de terre où se trouvait une bonne partie des Bulbacier s’était écroulé sur lui même, révélant quelques traces de tunnels et galeries effondrées, dans lesquels se trouvaient un bon nombre de Bulbacier.

Ces Pokémon, dans l’état naturel près d’Eclasea, cotôient régulièrement leur évolution, Litane, mais pour une raison toute autre que celle que vous pouvez imaginer. On y reviendra plus tard, fufufu. Ils vivent paisiblement avec les Coleor aussi, qui en échangent de ce que Litane apporte pour eux, profitent pleinement hors de terre de leurs rayons de lumière agissant avec le soleil comme une photosynthèse boostée.

Cependant, Coleor et la famille de Litane sont probablement les seuls qui vont de pair. Le reste de la faune des lieux est moins agréable avec eux. Par exemple, il n’est pas rare qu’en roulant sur eux-mêmes sur le côté, ils ne voient pas toujours facilement devant eux et tombent en certaines occasions dans les mares de la zone. Ce qui à la fois déplaît aux Hypocéan qui vivent dans ces eaux pures, mais qui à la fois ravit les petits Hypotrempe qui y vivent : ces derniers utilisent leurs attaques Pistolet à O pour permettre à Bulbacier d’être projeté en l’air, à son grand désarroi. Quant aux Hypocéan, ils préfèrent les expulser des mares d’une attaque Hydrocanon sans sommation, ce qui des fois provoque des pleurs chez les jeunes Hypotrempe qui ne veulent que s’amuser.

Bulbacier apprécie malgré tout cette douche froide : l’eau riche en mineraux lui permet de se nourrir et de grandir plus vite. Même si c’est désagréable de se faire jeter comme un mal-propre, il leur en est un peu redevable.

Cependant, ce que Bulbacier déteste par-dessus tout, ce sont les Chelours qui existent en ces lieux. Il est assez simple d’expliquer leurs relations : dès qu’un d’entre eux s’approche d’un pas très lourd, Bulbacier crie de panique avant de forer aussi vite que possible. Se faire attraper par un Chelours est synonyme de cauchemar pour eux : bien que l’intention soit bonne, ils essaient des fois de les envoyer dans les mares ou de les câliner. Le câlin cependant endommage fortement leur bulbe d’acier qui met alors du temps à se réparer mais cela est acceptable pour eux. Ce qui l’est moins, c’est ce qui se passe quand il essaie de les envoyer dans les mares : au lieu d’y atterrir, ils fusent comme des missiles soit dans le grand jardin de Loriver à deux kilomètres d’ici, soit sur la plage d’Eclasea, si ce n’est pas directement dans l’océan quand le lancer est bien trop puissant.

Malgré tout, cela ne veut pas dire que Bulbacier est sans défense. Malgré sa vitesse très faible, il est capable de se défendre grâce à ses petits bras et ses deux feuilles avec des nombreuses attaques comme Vampigraine ou Mégafouet. Il s’en sert généralement pour se venger de certains Pokémon qui lui ont fait du mal, avant de retourner se planquer sous terre. Son acier est très résistant : capable de résister à des attaques nombreuses, et même une attaque Roc-Boulet de Rhinastoc. J’ai même vu certains dresseurs les confondre avec des bulbes de plante avant de se rendre compte de la lourdeur du Pokémon...

 

Et cependant, certains points intéressants n’ont été relevés que sur ma terre natale. En dehors de tout ce que j’ai pu dire depuis le début, Bulbacier semblait développer là-bas une forte rivalité avec un seul Pokémon en particulier : Grindur. Les deux espèces visiblement ne pouvaient pas s’entendre entre eux et se mettaient régulièrement en rang d’armée. Mais afin de ne pas se percuter entre eux en roulant vers eux, et pour Grindur de ne pas heurter les siens en roulant avec leurs épines, les deux avançaient à la place d’une façon très différente : en sautillant un peu pour s’approcher mutuellement.

J’essaie vraiment de rendre ça épique mais je dois vous refroidir un peu : le déplacement est de 80m/h. Oui, mètres par heure. Ils sont si lents que ce qui pourrait être une magnifique bataille territoriale comme dans ces films de monstres comme Tyranocif Vs. Duralugon, on observe à la place le combat le plus lent et morose de l’histoire. Ils ne peuvent même pas s’attaquer à distance, vu que leurs attaques spéciales ne font que très peu de dégâts. Du coup, c’est très ennuyeux.

Je peux bien essayer de vous donner une autre anecdote plus amusante : un peu comme à Eclasea, ici ce sont les Galekid qui s’amusent avec. Ils tapent leur tête contre l’acier du Pokémon afin d’endurcir leur crâne. Bulbacier apprécie beaucoup moins cela dit, étant donné qu’il sait ce qui se passe quand Galekid évolue en Galegon : ces derniers sont des prédateurs naturels, capables de lui courir après pour perforer l’acier de Bulbacier afin de se nourrir. Et creuser des tunnels est beaucoup moins simple, vu que Galegon peut le suivre à la trace sans se perdre sous terre. La nature pouvait être si cruelle... ~

Pour finir sur une bonne note néanmoins, de rares Pokémon prennent soin de lui à l’instar des Hypotrempe de Roykia : il arrive que des Pokémon Eau comme Milobellus l’hydratent bien souvent afin qu’ils puissent grandir plus vite. D’autres Pokémon Feu comme Pyrax, eux, utilisent leur force pour rayonner comme jamais afin d’augmenter encore plus leur photosynthèse.

C’est alors qu’un jour, Bulbacier s’agita de plus en plus en extérieur. Il commençait à faire froid, certes, nous étions en octobre, mais ce dernier voulait visiblement un endroit où forer aisément. Incrédule à ce moment, je l’avais emmené vers une terre riche en minéraux à l’abri de prédateurs. Une fois arrivé, il me salua avant de se terrer dans le sol, laissant uniquement sa feuille sur sa tête dépasser du terreau. J’avais compris alors : suite aux faibles températeurs et au climat hivernal s’approchant, il avait décidé d’attendre que l’hiver passe au chaud pour revenir après. Comprenant le tout, j’avais donc décidé d’attendre le retour du printemps suivant afin d’observer à nouveau mon spécimen. Je pouvais simplement retourner à Roykia mais je m’étais attaché à ce petit bulbe.

Et c’est à mon retour au printemps qu’il était revenu, mais sous une forme évoluée et bien différente de Bulbacier : Litane !

Litane

 

Nom : Litane

Espèce : Pokémon Fleur Réversive

Types : Plante et Acier

Taille : 0.92 mètres

Poids : 46 kg

Étymologie : Litane vient de Lis/Lys (Li-) et Titane (-Tane).

 

De ce que j’ai pu comprendre, Litane n’apparaît qu’au printemps, après s’être terré dans le sol en tant que Bulbacier. Absorbant alors une quantité énorme de nutriments, il devient Litane durant l’hiver et en ressort uniquement au printemps. Il ressemble à s’y méprandre à une fleur inoffensive, mais gare à quiconque marche dessus, ou même trébuche sur celui-ci : il répliquera avec une virulente attaque Mégafouet.

 

 

Il s’agit d’un Pokémon de type Acier et Plante, tout comme sa pré-évolution, qui bien qu’il soit plus rapide, reste sensiblement lent. Il profite beaucoup du soleil de Roykia, la région où il réside, amassant les rayons du soleil arrivant sur lui, mais aussi redirigés par les nombreux Coleor du Chemin Champêtre. Il est très populaire à Roykia auprès des habitants, mais aussi à Wandah, où une statue se trouve sur l’île de recherche du Camp d’Ava, au centre de l’île, faite de bronze.

Litane a cela dit tendance à se cacher quand il se met à pleuvoir, où quand une tempête de sable se lève. Il n’apprécie pas ces climats et préfère attendre que tout se calme avant que le soleil ne revienne. Quand c’est ainsi, il paraît beaucoup plus malheureux.

Il lui arrive de se cacher dans la terre, ne laissant que la partie métallique de son corps comme un leurre, laissant croire à un Pokémon sauvage qu’il ne reste qu’une carcasse de lui, pour les Galekid ou Galegon. Une fois ce dernier proche de lui, il en profite alors pour se relever et le prendre par surprise avec une attaque Strido-Son pour étourdir, Vole-Force pour affaiblir, Poudre Dodo pour endormir ou bien simplement son attaque signature : Flore Explosive*, qui consiste à envoyer une massive sphère d’acier sur l’ennemi qui finit par exploser son énergie de type Plante, laissant un massif champ herbu se former.

Pour attaquer, Litane peut utiliser ses feuilles et les allonger pour fouetter ou lacérer toute proie venant dans son champ de vision. Si sa cible prend la fuite, il n’hésitera pas à utiliser une attaque capable de ralentir ou incapaciter cette dernière. En dernier recours, il peut utiliser une autre attaque signature, Mitra-Pétal*, ce qui lui permet de propulser ses six pétales acérés droit vers leur cible. Cependant, Litane n’apprécie pas l’utiliser, ses pétales mettant des jours à repousser. Il peut aussi s’approcher d’arbres pour le couper en deux en faisant tourner ses pétales autour de sa tête comme une scie circulaire. C’est cela dit assez rare qu’il en arrive à là pour se défendre ; cette technique est surtout utilisée par les Litane afin de permettre aux Bulbacier et autres Litane de se déplacer dans des environnements aux très hautes herbes telles que les forêts denses.

Litane protège toujours les Bulbacier autour de lui avec plusieurs attaques protectrices comme Pico-Défense - il est d’ailleurs souvent en train d’enseigner cette attaque aux jeunes Bulbacier venant de naître, comme moyen de défense inné.

Litane apprécie beaucoup les Pokémon des lieux, à l’exception des Hypocéan qui l’ont catapulté hors de l’eau. Quand d’autres Pokémon ne voient rien de ce qui se passe, Litane s’amuse quelques fois à utiliser Lance-Soleil pour rendre la pareille aux pauvres Hypocéan n’ayant rien demandé, en guise de rétribution. Seigneur quel galopin... Il reste cependant toujours très loin des Chelours.

Plusieurs Litane ont été aperçus en ville, ornant nombreux balcons et autres champs de fleurs, où ces derniers s’épanouissent, donnant aussi une part de leurs nutriments aux plantes environnantes. La population apprécie beaucoup le Pokémon Fleur, qui le chérit beaucoup quand ce dernier s’installe dans les terrains fleuris. A Eclasea, il existe plusieurs petites statuettes à son effigie, ainsi que quelques babioles en son honneur, ainsi qu’un cône de glace entouré de six morceaux de sucre triangulaires autour du cornet, en référence au Pokémon.

En dehors de son habitat naturel, Litane semble prendre un malin plaisir à attaquer les groupes de Galekid, Galegon et Grindur qui le menaçaient en permanence. Il évite cela dit de se frotter aux Galeking et Noacier, contre qui il a du mal à lutter sans se faire catapulter plusieurs mètres plus loin. Mais tout cela n’était pas un problème pour le petit Pokémon, tout comme pour moi, car j’en avais un peu plus en réserve pour lui. Grâce à mes contacts tels que le Pr. Platane ou encore le Pr. Améthyste de Wandah, j’avais pu obtenir une Litanite, débloquant ainsi tout le potentiel en lui : Méga-Litane.

 

Méga-Litane

 

Nom : Méga-Litane

Espèce : Pokémon Floraison Suprême

Types : Plante et Acier

Taille : 1.30 mètres

Poids : 36 kg

Étymologie : Cf. Litane

Sous l’emprise de sa Méga-évolution, Litane se déchaine alors pour ne laisser place qu’à un Pokémon envahi d’une envie vengeresse. Il ne désire qu’une chose : prendre enfin sa revanche d’une façon cruelle sur les Pokémon qui lui ont causé du tort en tant que Bulbacier. Il perd en poids en affûtant son bulbe d’acier lui permettant de gagner en vitesse, mais rend aussi ses feuilles plus tranchantes qu’un sabre. Son attaque Mitra-Pétal change aussi : plutôt que de projeter ses pétales comme des flèches, ce sont à la place de fins lasers de type Plante qui sont envoyés contre la malheureuse cible.

Méga-Litane semble surtout moins écouter son dresseur. Celui qui autrefois était un petit adorable Bulbacier m’avait même attaqué deux fois avec son attaque Flore Explosive. Je devais mon salut à mon Ptéra, qui avait résisté au choc pour moi...

Il se met toujours en posture et fait tournoyer ses pétales dans le sens horaire pour intimider son adversaire durant un combat. Sous cette Méga-évolution, il attaque exclusivement à distance, utilisant Mitra-Pétal et Flore Explosive, ainsi que Luminocanon et Miroi-Tir pour tenir l’ennemi au loin. Une fois affaibli, il s’approche avant de s’acharner sur lui à coup de Lame-Feuille et Tête de Fer, ainsi que Mégafouet. Il ne se calme uniquement quand sa proie n’est plus capable de se relever.

Il défend aussi farouchement n’importe quel troupeau de Bulbacier avec une férocité absolue, non observée dans sa forme habituelle. C’est bel et bien sa Méga-évolution qui lui donne un surplus d’énergie dont il ne semble pas avoir besoin, au point que ça le rend fou...

C’est pour cela que je m’étais abstenu de l’utiliser en dehors de mes recherches. Ce petit Pokémon n’avait pas besoin d’être si violent et brutal envers ses anciens prédateurs... Et puis, je le préférais bien plus calme que virulent !

 

Pour finir, Litane a aussi tendance à perdre ses pétales en automne, signe qu’il va lentement redevenir un Bulbacier et se terrer ainsi dans le sol. C’est pourquoi ce Pokémon est l’unique Pokémon connu capable de désévoluer et ré-évoluer à foison selon les saisons, d’où le nom de Plante Réversive !

 






Bulbacier n’est pas trouvable dans la nature à l’état sauvage. Néanmoins, son évolution Litane est trouvable à deux endroits, sur l’Île Sevii N°2 ainsi qu’au Chemin Champêtre.

  • Bulbacier évolue en Litane s’il est échangé.
  • Litane peut Méga-Evoluer en Méga-Litane grâce à une Litanite et s’il est au Potentiel 5/10 minimum.

 

Statistiques de Bulbacier :

PV : 46

Attaque : 62

Défense : 80

Vitesse : 20

 

Statistiques de Litane :

PV : 70

Attaque : 105

Défense : 105

Vitesse : 40

 

Statistiques de Méga-Litane :

PV : 70

Attaque : 150

Défense : 120

Vitesse : 60

 

Et par ailleurs, j’ai pu obtenir comme pour la dernière fois le mot du créateur du Fakemon Litane, et cette fois, il s’agit de Nicoking60, qui est derrière votre légende adorée, Comavure. Je lui laisse donc la parole :

 

Il faut savoir que des Fakemons j'en ai créé plein quand j'étais petit, je faisais même des cartes à jouer avec de simples feuilles de papier, et j'en ai fait plein ! Pour les Fakemons de PokExpje me suis inspiré de mes anciennes créations, et Bulbacier, Litane et sa Méga-Évoltion n'en échappent pas. Pour Bulbacier rien à changer niveau design, juste le nom qui était Bulbitane avant si je me souviens bien, c'est pour Litane qu'il y a eu plus de changements. La première version avait la particularité de ressembler plus à une scie circulaire qu'à une fleur, d'où le type acier, aussi la tête restait dans le bulbe, son nom était "Scietane" (plus grand-chose à voir avec une fleur). Et si Litane à une mega-évolution, c'est simplement parce que la première version de mon enfance avait une simple évolution, où la seule différence était que la scie circulaire était plus grosse, est que le nom était littéralement "Megascie" (quelle originalité) Du coup plutôt que d'avoir une simple évolution, Litane a eu une méga-évolution.”

 

Litane aurait dû s'appeler Litanium, Lis+Titanium, ce qui aurait été tellement mieux à mon avis mais c'est pas grave”

 

Merci encore d'avoir lu cet article jusqu'au bout. Ce Flash! est arrivé beaucoup plus vite que prévu et je me suis absolument amusé à le faire. Un des nombreux Fakemon qui pour moi rejoint le cas de Comavure : un Fakemon qui m’inspirait peu, mais que plus le temps passait, plus l’inspiration me venait. J’en ai donc fait un truc qui me plaît, tout en tentant de vous faire plaisir. J’espère qu’il aura surtout fait plaisir à Heero, qui l’avait et l’attendait depuis plus d’un an !

 

Le Flash suivant sera sur deux Pokémon d’une même famille, choisis par Quintillus pour avoir remporté le Writer For Another Day de 2021 ! Désolé de mon retard, mais t’inquiète, il arrivera bien assez vite. Il sera prêt d'ici Avril 2022**.

 

*Evidemment, ces attaques n’existent pas dans le jeu. J’ai juste pris quelques libertés.

**Si les planètes s’alignent.

 

---------------------------------------

 

Crédits

Article par AnigmA.

Dessins par Arumiah.

Concept de l’idée cyclique par Arumiah.

Concept du Fakemon par Nicoking.

Commentaires

LoranDesSables
10/04/2022 10:13
J'ai adoré lire ce flash, merci beaucoup pour les efforts fournis !
N1njaZxr
09/04/2022 14:57
Super Flash, Merci :) !
Stephanos
09/04/2022 12:55
Chouette!